Je crois que c’est encore mon mauvais coté de japonaise qui ressort ! Peut être aussi la solitude dans cette immense capital accompagné d’un besoin d’attention ! Paris est bien la ville de l’inexistence.

Regarde, je t’attend… viens me faire un calin, je suis si Triste !!!!

Un gros plan de ma poitrine !!! humm :-p

En fait, je crois que j’ai hérité du sale caractère des japonaises ! et du sublissime corps des vietnamiennes !
Enfin, j’aligne quand même tout les défauts ! C’est pas évident de rester avec quelqu’un avec ça.

Bon ! les commentaires sont les bienvenues évidement ! :-)